Ecologie et féminisme : la PREUVE que ce n’est pas incompatible, mais au contraire indissolublement lié !

Comme quoi, si Isabelle Saporta n’est pas l’avenir du journalisme, le féminisme semble celui de l’écologie…

Annonce tirée du site : http://planeteco.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2008/11/23/ecologie-et-feminisme-a-lille.html

Il est recommandé d’assister à la journée proposée conjointement par les associations Chiche! et Rêvolutives le samedi 6 décembre au Foyer des jeunes travailleurs de Lille sur le thème Qui compte ? « La religion de la croissance et du PIB nous a habitué-e-s à ignorer des pans entiers de l’activité humaine. Les conséquences en ont été la dévalorisation du travail domestique, presque exclusivement féminin et jamais comptabilisé dans les statistiques économiques, mais aussi la non prise en compte de la valeur de notre patrimoine naturel.

Écologie et féminisme se rejoignent ainsi pour mettre en lumière les fonctionnements les plus aberrants de notre société, et lui faire des propositions révolutionnaires.

Sylvia Di Luzio, chargée d’études en rapports sociaux de genre, brossera le tableau de l’histoire commune des mouvements écologistes et féministes depuis les années 1970.

Sandrine Rousseau, économiste à Lille 1 et coordinatrice du dossier « Ecologie et féminisme » de la revue EcoRev’, interrogera le modèle de l’égalité hommes/femmes au regard de ses conséquences écologiques.

A l’heure où se dessine une critique généralisée du PIB (indicateurs de développement humain, commission Stiglitz, etc.), l’écologie politique prend part au débat. Tout évaluer, pourquoi ? et dans quels intérêts ? Evaluation démocratique ou technicienne ? Les chiffres peuvent-ils vraiment nous mener vers un autre rapport à l’humain et à son environnement ?

Aude Vidal, membre de Rêvolutives, rendra compte du rapport Viveret et de sa réception.

Luke Haywood, doctorant en économie, fera état des débats actuels autour de la question de l’évaluation.

Programme de la journée : 10h-12h – « L’évaluation en question »

A midi, buffet à prix libre. 15h-17h – « Ecologie et féminisme »

La rencontre est ouverte à tous-tes et se déroulera le samedi 6 décembre au Foyer des Jeunes Travailleurs, 17 rue Thumesnil à Lille (lieu sous réserve).

Pour préparer cette journée, projection du film Who’s counting ? Sexe, mensonges et mondialisation de Terre Nash (Canada, 1995). Dans ce film, Marilyn Waring démystifie avec ironie et intelligence, à l’aide d’exemples très concrets, le langage économique pour faire émerger une autre vision de l’économie – une vision qui peut changer notre façon de vivre sur cette planète. La projection aura lieu le vendredi 5 décembre à 20h30 au cinéma L’Univers, 16 rue Danton à Lille.« 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.